Kits de test LH de l’ovulation

Quelques explications des experts de WOOMB International

concernant l’utilisation de tests d’ovulation type « bandelette LH ».

Ils ne font pas partie de la Méthode de l’Ovulation Billings ®.

L’ovulation est un mécanisme complexe

 

L’ovulation  est une réponse de l’ovaire à une stimulation hormonale. Le mécanisme qui permet l’ovulation est le résultat de l’action de plusieurs hormones qui interagissent les unes avec les autres.

L’une d’entre elle : la Luteinizing Hormone ou LH,  sécrétée par l’hypophyse, va déclencher l’ovulation si elle dépasse un certain seuil. On parle de pic de LH.

Le « pic de LH » déclenche habituellement l’ovulation

 

Avant que l’ovulation se produise, le follicule dominant provoque un feedback vers l’hypothalamus qui réagit en déclenchant une libération d’hormone lutéinisante (LH) à partir de l’hypophyse. Cette libération de LH provoque des changements dans le follicule dominant avec le début de l’augmentation de la progestérone et il en résulte en général la libération de l’ovule – l’ovulation. Le pic de LH a lieu environ 17 heures avant l’ovulation.

Cependant, le pic de LH peut ne pas aboutir à l’ovulation mais à un FLNR

De temps à autre la poussée de LH se produit mais le follicule n’est pas libéré, ce qui donne un Follicule Luténéisé Non Rompu (FLNR – Luteinised Unruptured Follicle ou LUF).

Les niveaux de progestérone ne sont pas maintenus et comme l’ovulation NE s’est PAS produite à la suite de cette poussée de LH, il n’y a pas de corps jaune.

Un saignement peut avoir lieu à la suite d’un Follicule Luténéisé Non Rompu quand les niveaux d’oestrogènes chutent et que l’endomètre n’a plus de soutien.

Les FLNR peuvent survenir à de nombreuses occasions

Ou bien, les niveaux de FSH peuvent augmenter rapidement avec un nouveau follicule dominant, suivi d’une autre poussée de LH.

L’ovulation peut se produire ou il peut y avoir un autre Follicule Luténéisé Non Rompu. Les Follicules Luténéisés Non Rompus sont des variantes normales du Continuum qui va des Ménarches à la Ménopause ou peuvent être le résultat d’un dysfonctionnement ovarien, en raison d’une pathologie qui provoque la suppression de la fertilité.

Les femmes les plus susceptibles de faire l’expérience de FLNR sont les femmes ayant leur retour à la fertilité après un accouchement / allaitement au sein ou sevrage; ayant cessé une médication par contraceptif chimique; en péri ménopause et pendant des périodes de stress.

les couples qui pratiquent la Méthode de l’Ovulation Billing®, savent comment identifier le Sommet, qui indique que l’ovulation est imminente

Pour les couples qui pratiquent la Méthode de l’Ovulation Billing®, l’identification du symptôme du Sommet indique que l’ovulation est imminente.

L’ovulation se produit le jour du Sommet ou dans les 48 heures qui suivent.

Les critères pour l’identification du symptôme du Sommet de la Méthode de l’Ovulation Billing® sont les suivants: « Un profil qui change et se développe, de longueur variable, aboutissant à une sensation de glissement à la vulve. Le symptôme du Sommet est identifié rétrospectivement le jour du changement à « n’est plus glissant » ».

Les kits de test LH de l’ovulation peuvent être utiles dans certains cas précis de désir d’enfant

Les kits de test LH de l’ovulation disponibles dans le commerce mesurent le pic de LH.

Ils peuvent être utiles pour les femmes qui souhaitent concevoir, qui ne suivent pas la Méthode de l’Ovulation Billings® ou pour les femmes qui ont un symptôme de glaire limité, rendant difficile l’identification de l’ovulation.

Si le pic de LH provoque l’ovulation, ce qui n’est pas toujours le cas, l’information donnée par ces kits alerte le couple de la possibilité de l’imminence de l’ovulation et d’une fertilité optimale.

Les kits de test LH de l’ovulation ne sont pas adéquats si le couple souhaite différer une grossesse

Ces kits sont plus problématiques pour les femmes qui souhaitent éviter une grossesseLe pic de LH ne prouve pas qu’il y ait eu ovulation. 

Le pic de LH peut avoir pour résultat un FLNR. A la suite d’un FLNR, l’ovulation peut se produire rapidement suite à un autre follicule dominant qui répond à la deuxième poussée de LH.

Les couples qui se fondent sur les informations obtenues à partir d’un kit de LH pour identifier l’ovulation et l’infertilité post-ovulatoire pourront très probablement être trompés en croyant que l’ovulation a eu lieu alors que la montée de LH a eu pour résultat un simple FLNR.

Une grossesse peut survenir à la suite d’une union si le couple a cru qu’il s’agissait d’un moment d’infertilité, quand, en fait, il s’agissait d’un moment de grande fertilité.

Même si le test LH est positif, l’ovulation n’a pas forcément eu lieu !

Quand un FLNR se produit, les couples qui utilisent la Méthode de l’Ovulation Billing® vont identifier que l’ovulation n’a pas eu lieu parce qu’un sommet, selon les critères de la Méthode de l’Ovulation Billing®, n’aura pas été pas identifié. En pratiquant la Méthode de l’Ovulation Billing®, le couple connaît ses jours de fertilité et d’infertilité.

Avec un bon enseignement de la Méthode de l’Ovulation Billing®, les couples peuvent apprendre à identifier avec précision leurs variantes ovulatoires, y compris les FLNR

Notre expérience depuis de nombreuses années indique que de tels kits sont très rarement justifiés pour l’identification de l’ovulation. Lorsque ces kits sont utilisés, souvent la femme met davantage de poids sur les résultats des tests et est moins fidèle à ses observations et à leur enregistrement dans son tableau.

Quand il y a un désaccord entre les observations de la femme et les résultats des tests, les résultats des tests sont souvent considérés à tort comme étant plus précis.

Avec un bon enseignement de la Méthode de l’Ovulation Billing®, les couples peuvent apprendre à identifier avec précision leurs variantes ovulatoires, y compris les FLNR.

Share This