Efficacité de la Méthode de l’Ovulation Billings®

Sur quelles études peut-on s’appuyer pour connaître l’efficacité de la Méthode de l’ Ovulation Billings® ?

Les critères évalués

Pour évaluer la qualité d’une méthode de contrôle de la fertilité, quelle qu’elle soit, il est important d’examiner minutieusement les résultats des essais, les outils pédagogiques et l’attitude des enseignants, la motivation des couples, leur acceptation de la méthode et tout effet secondaire physique ou physiologique résultant de son utilisation.

Les essais de la  Méthode de l’Ovulation Billings® furent analysés selon :

  1. le taux de grossesse lié à une méthode,
  2. le taux de grossesse lié à l’enseignement,
  3. le taux global de grossesse,
  4. le taux de continuation dans son utilisation ou taux de fidélité

Préambule : Toutes les études scientifiques citées dans cet article  concernent la  Méthode de l’Ovulation Billings ®, en tant que marque déposée par WOOMB International, qui  s’efforce de garantir que partout où la Méthode de l’Ovulation Billings® est enseignée dans le monde, il s’agit de la méthode authentique développée par les Drs John et Evelyn Billings, sans aucune modification ( ni ajout , ni restriction ) , et que seuls des matériels d’enseignement et de formation approuvés par WOOMB International sont utilisés à cette fin , y compris les documents traduits dans des langues autres que l’anglais

Taux de grossesse lié à la méthode

Le taux de grossesse liée à une méthode est le nombre de grossesses exprimé en pourcentage du nombre de participants dans les essais d’une méthode particulière, qui se produisent quand ces couples en suivent correctement les instructions.

Depuis les tous premiers essais de la Méthode de l’Ovulation Billings® les taux de grossesse liés à  la méthode furent entre 0 et 4 %. 

« A mesure que les méthodes d’enseignement furent perfectionnées, et  mises à jour, ces taux  ont approché de zéro. » Dr Lyn Billings

Taux de grossesse lié à l’enseignement

Le taux de grossesse lié à l’enseignement est le nombre de grossesse exprimé en pourcentage du nombre de participants dans les essais d’une méthode particulière, qui résultent de l’enseignement incorrect de celle-ci ou d’une mauvaise compréhension de cet enseignement par l’utilisatrice.

En ce qui concerne la Méthode de l’Ovulation Billings ® le taux de grossesse lié à l’enseignement a varié entre 0 et 6 %.

Un niveau élevé de compétence est indispensable pour la transmission d’un bon enseignement et constitue une priorité dans les programmes de formation des monitrices accréditées de la Méthode de l’Ovulation Billings ® des organismes affiliés à la WOOMB.

Quand la monitrice compétente et expérimentée met toute son énergie à faire réussir la méthode, le taux d’échec lié à  l’enseignement est proche de zéro.

Taux global de grossesse

Le taux global des grossesses se réfère au nombre de grossesse exprimé en pourcentage de tous les participants dans les essais d’une méthode particulière, qui sont le résultat de l’incapacité de cette méthode à tenir compte de toutes les circonstances biologiques, d’une mauvaise compréhension de la méthode, des risques pris par les couples, d’une attitude ambivalente vis-à-vis de la grossesse et de la décision du couple de choisir la deuxième option, c’est-à-dire celle  de réaliser une grossesse.

Le taux global des grossesses dans les essais de la méthode Billings a varié entre environ 1 et 25 %. C’est-à-dire qu’il y a entre 1 et 25 grossesse dans chaque groupe de 100 couples participants à un essai de la méthode Billings au cours d’une année. Ce taux  global de grossesses, qui est relativement élevé, a considérablement varié d’un essai à un autre.

Il est important de se rappeler que la Méthode de l’Ovulation Billings ® permet les deux options c’est-à-dire réaliser ou éviter une grossesse. Tant que leur fertilité reste intacte ces deux options sont offertes aux couples utilisateurs et ils peuvent décider de changer d’option à tout moment.

D’autres méthodes de contrôle de la fertilité, par exemple la stérilisation, des injections ou des implants ont un taux global de grossesse plus faible car elle ne permettent pas le même degré de liberté pour la deuxième option.

L’indication la plus réaliste de l’efficacité (fiabilité) d’une méthode naturelle se trouve dans le taux de grossesse lié à la méthode et le taux de grossesse lié à l’enseignement

c’est-à-dire les grossesses dues à  un enseignement incorrect ou une mauvaise compréhension par l’utilisatrice de la méthode. 

Le taux de continuation ou de fidélité

Il se réfère au nombre d’utilisateurs, exprimé par un pourcentage, de tous les participants dans l’essai d’une méthode particulière, qui continuent à utiliser cette méthode pendant un temps prolongé et qui ré-utilisent cette méthode particulière après une grossesse.

La volonté de continuer l’utilisation d’une méthode particulière après une grossesse indique que les circonstances dans lesquelles la grossesse s’est déroulée furent bien comprise et sous le contrôle de couple.

En général les essais de la Méthode de l’Ovulation Billings ® démontrent un taux élevé de continuation quand l’enseignement est bon.

Il est généralement admis que les clés du succès dans la pratique de la Méthode de l’Ovulation Billings ® sont  : l’acquisition des connaissances par les participants, la motivation de la femme et la coopération de son conjoint.

Les essais et études cliniques correlatives

Les premiers essais publiés de l’utilisation de la Méthode de l’Ovulation Billings ® pour éviter une grossesse eurent lieu à Tonga dans l’océan Pacifique en 1970-721 et le dernier en Chine à la fin des années 902.

Dans les années intermédiaires, des essais eurent lieu en Australie3,4, en Corée5 ,en Inde 6, 7  ,en Irlande8 , aux USA9,10 , en Afrique11  en Indonésie12 . Au milieu des années 70 l’Organisation mondiale de la santé  (OMS) a dirigé un essai dans 5 pays : Inde,Philippines, El Salvador, Nouvelle-Zélande et Irlande afin de tester la Méthode de l’Ovulation Billings ® dans divers groupes sociaux-économiques et culturels13. Cet essai de la Méthode de l’Ovulation Billings ® mené à bien par l’OMS dans les années 1976 à 1978  (sur un nombre de 10 215 cycles pour la totalité de l’étude ) a démontré que dès le 3e cycle d’enregistrement 97,1 % des femmes avait une interprétation excellente ou  bonne de la méthode et la totalité de l’étude a révélé un taux de grossesse lié à la méthode de 2,2 % années femme.

  1. C. Weissman, J. Foliaki, E.L. Billings, J.J. Billings, A trial of the Ovulation Method of family planning in Tonga, The Lancet, 1972,300, 813-16.
  2. Z. Qian, D.W. Zhang, H.Z.Zuo,R.K. Lu,L.Peng, C.H. He, Evaluation of the effectiveness of natural fertility regulation programme in China, reprinted from Bulletin of the Ovulation Method Research and Reference Centre of Australia, 2000, 27 (4 ), 17-22
  3. Ball, A prospective field trail of the Ovulation Method, European Journal of Obstetrical and Gynecological Reproductive Biology, 1976,6 (2 ), 63-6
  4. L. Billings, Report to Workshop on the Ovulation Method, 1973, Sydney.
  5. Kyo Sang Cho, Report to World Health Organisation Conference, February 1976, Geneva.
  6. B. Haliburn, Report to VIth International Institute of the Ovulation Method, Los Angeles, 1980.
  7. Indian Council of Medical Research Task Force, Field trial of Billings Ovulation method of natural family planning, Contraception 1996,53,69-74. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/0010782495002693?via%3Dihub
  8. Leach, Ovulation method Advisory Service, Dublin, personal communication.
  9. F. Wade and others, A randomised prospective study of the use-effectiveness of two methods of natural family planning : an interim report American Journal of Obstetrics and Gynecology, 1979,134 (6),628.
  10. Klaus and others, Use effectiveness and client satisfaction in six centers teaching the Billings Ovulation Method, Contraception, 1979; 19 (6 ),613.
  11. Minister of health and Social Action of Burkina Faso, Bulletin d’Epidemiologie et d’information Socio-sanitaire,1990,17.
  12. Thapa, M.V. Wonga, P.G.Lampe, H. Pietojo, A. Soejoenoes, Efficacy of three variations of periodic abstinence for family planning in Indonesia, Studies in Family Planning, 1990,21, 327-34.
  13. World Health Organisation Task Force on Methods for the Determination of the Fertile Period. A prospective multicentre trial of the ovulation Method of natural family planning. I. The teaching phase, Fertility and Sterility, 1981,36, 152-8 ; II The effectiveness phase, Fertility and Sterility; 1981,36, 591-8.

« Enseignez avec Amour »

Dr Lyn Billings

Elle a collaboré avec son mari, le Dr. John Billings, pour mettre au point et diffuser la Méthode de l'Ovulation Billings®.